LE RÉFÉRENDUM DE LA DERNIÈRE CHANCE EST PASSÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE RÉFÉRENDUM DE LA DERNIÈRE CHANCE EST PASSÉ

Message par Admin le Lun 24 Mar - 18:58

La complicité est manifeste entre bobos «fédéralistes» et bobos pseudo «souverainistes», une faction assurant la pérennité de l’autre et garantissant surtout sa crédibilité face à l’autre. En effet, quel est l’intérêt de s’offrir sur le marché politique en tant que «fédéraliste» si vous n’avez pas à opposer la faction «séparatiste-souverainiste-association-étapiste-renégociationniste» ?

Autant la faction vieillissante et pédante des «fédéralistes», de l’ultime frontière nordique, tient mordicus au mythe de la segmentation de la société québécoise entre deux «irréductibles opportunismes»; autant le clan des vieux lobbyistes de l’option «séparatiste – souverainiste – association – étapiste – renégociationniste» tient fermement à sa vieille lubie qui ne peut exister qu’en dichotomie. La carrière d’affairistes politiques d’une faction est liée à la carrière politique de l’autre clique.

La revancharde Lysiane Gagnon, de la grosse Presse à Desmarais, est l’une de ces ferventes pugilistes du fédéralisme qui insiste pour que vous pensiez que la société québécoise est encore empêtrée dans cette dualité évanescente, reliquat d’un passé révolu, et relativement bref historiquement (1964-2014).

L’année 1964 marque la naissance du Rassemblement pour l’Indépendance du Québec (RIN). Nous choisissons 2014 comme fin de cette «phase historique» pour deux raisons : la première, la candidature du fils à papa PKP – milliardaire de son état – et la seconde, la déclaration récente de madame Marois à l’effet qu’un Québec «séparatiste-souverainiste-association-étapiste-renégociationniste» conserverait le dollar canadien comme devise «nationaliste» arborant la tête de Sa Majesté Élisabeth II, Reine du Canada. Ces deux «moments forts» attestent hors de tout doute raisonnable que jamais les «séparatistes-étapistes» n’ont été de véritables indépendantistes, mais bien plutôt des nostalgiques de l’État providence en déperdition et qui n’a plus les moyens d’assurer la fortune et la carrière de ces thuriféraires retraités, ni de leur descendance.

La jeune génération qui a toujours vécu sous l’État policier de la répression et de la violation des droits sociaux, des compressions budgétaires, des réductions de services et de l’austérité endettée, de la spoliation des richesses naturelles, du chômage endémique (particulièrement chez les jeunes), des crises économiques catastrophiques, des régimes de retraite en faillite, et des guerres mortifères aux quatre coins de la Terre; cette jeune génération disions-nous n’a que faire de ces chimères visant la renégociation du pacte confédéral afin d’assurer l’attribution d’une plus large part du gâteau des taxes et des impôts arrachés aux salariés québécois, pour le bénéfice de la clique de l’Assemblée nationale de la race (sic) plutôt que pour le bénéfice du clan du Parlement (Ottawa).

Dans la grosse Presse du milliardaire Desmarais, la dame réactionnaire s’émeut de constater que ce sont de vieux «politicailleux» qui clopinent de joie à l’annonce de la candidature de PKP.

La vieille dame Gagnon met l’accent sur l’âge des thuriféraires en liesse alors que ce n’est pas la caractéristique la plus marquante de ce pageant de souffrants souverainistes. En effet, tous les signataires et leurs compères ont fait carrière sous l’État providence à l’époque ou l’impérialisme occidental triomphant abandonnait dans les pays d’Occident (États-Unis, Union européenne, Japon, Canada, Australie) des miettes à distribuer aux affidés locaux pour les amadouer et les récompensés pour leur fidélité.

Tous ceux qui ont signé la pétition pour attester que PKP pouvait demeurer propriétaire de 40% des médias québécois et devenir ministre des Affaires culturelles dans le gouvernement Marois ont mangé à ce râtelier pendant les quarante dernières années.

Madame Gagnon toujours aussi navrante s’étonne que les nouvelles générations ne mordent pas à l’hameçon «séparatiste-souverainiste-association-étapiste-renégociationniste». Lisez : «Cela met en relief le fait que l’option souverainiste est fondamentalement un projet lancé par des «préboomers» (les fondateurs du RIN et du PQ étaient nés avant la Guerre). Ce projet a vite été repris par les premières cohortes des «boomers» nés après 1945 –(…). Le flambeau ne s’est pas transmis. Dans La Presse de mercredi, Claire Durand, spécialiste des sondages de l’Université de Montréal, démontrait que «l’appui à la souveraineté est actuellement moins élevé qu’à l’aube des référendums de 1980 et 1995, la différence majeure venant du fait que la souveraineté n’est plus portée par les jeunes ou les plus scolarisés» (1).

Si on excepte Barbeau (Laurentie) Chaput, Bourgeault, Ferretti et Reggie, en plus de quelques hurluberlus, jamais les poncifs «séparatistes-étapistes-renégociationnistes» n’ont souhaité l’indépendance totale et complète de la province de Québec. Tout juste, comme PKP, ont-ils réclamé le rapatriement de leur «butin» d’Ottawa. Québec Solidaire et Option Nationale représentent les tenants véritables de cette option rétrograde et réactionnaire et vous connaissez leurs espoirs électoralistes dans cette élection bidon référendaire (10% du vote au total).

Le référendum de la dernière chance est passé (1995) et ils ne l’ont pas gagné. Ils devront continuer à partager le «butin» qu’ils vont nous arracher avec ceux d’Ottawa (2).

(1) http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/201403/20/01-4749811-le-referendum-de-la-derniere-chance.php



(2) Le livre gratuit «Impérialisme et question nationale» présente un tour d’horizon complet de cette tactique «souverainiste» commencée sous Duplessis et prolongée jusqu’à Pauline Marois. http://www.robertbibeau.ca/imperialisme.pdf


Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 58
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://declin-imperialiste.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum