MACHIAVEL DRAINVILLE ET LES « CHARTISTES »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MACHIAVEL DRAINVILLE ET LES « CHARTISTES »

Message par Admin le Mar 17 Sep - 12:13


À problème mal posé – réponse filoutée


Bernard Drainville, ministre responsable des Institutions démocratiques et de la participation citoyenne, mais surtout responsable des magouilles partisanes en faveur d’un vote référendaire pour la renégociation du pacte confédéral (ce que les péquistes appellent frauduleusement la souveraineté), a commis récemment un ensemble de propositions visant à soulever la xénophobie anti-immigrantes, anti-étrangers dans le Québec profond où peu ou prou d’immigrés vont s’installer. Depuis ce temps, l’invective se répand comme du chiendent, et la résistance immigrante tout autant.


Suite à la divulgation de cette «Charte des valeurs proprement québécoises» (tous auront senti le fumet nauséabond de cette formulation), nombre d’ouvriers et d’employés du gouvernement québécois se sont sentis interpelés par l’ingérence de l’État législateur dans leurs conditions d’emploi avec l’État employeur. Face à cette attaque évidente de l’État l’unité est en train de se forger parmi le peuple québécois sur le modèle de la solidarité étudiante lors du «Printemps Érable» l’année dernière.


Le prétexte invoqué par l’État législateur pour s’immiscé sous la tunique, le couvre-chef et la tenue vestimentaire de ses employés serait la menace appréhendée que ferait pesé ces vêtements sur la laïcité des institutions publiques, sur l’avenir de la nation et l’identité québécoise «pure laine» (!)


Il est faux de prétendre comme le fait le ministre que la tenue vestimentaire ou que tout autre signe ou symbole aient perturbé la vie publique québécoise depuis quelques années. Les médias à la solde ont bien tenté à plusieurs reprises de provoquer des incidents, de monter en épingle un fait insignifiant, afin de créer de l’animosité parmi le peuple mais chaque fois, la tentative fut un échec total.

Quelques chauvins nationalistes – un gros brin raciste – sont quelques fois montés aux créneaux pour appeler le bon peuple – ceinture fléchée à la taille – à la vigilance véhémente face à «l’invasion» de l’immigration mais seuls les médias propriétés des milliardaires locaux, quelques punaises de sacristies et certaines égéries universitaires bien payées avaient porté attention à ce salmigondis. Mais cette fois, par la grâce de Machiavel Drainville – la chicane a pris un peu d’ampleur mais la riposte populaire s’organise et elle va surprendre l’État corporatiste.


Le ministre Drainville se retrouve donc devant un non-événement, un non-danger d’agression contre la laïcité du gouvernement puritain et du parlement de tartuffe (en effet, un magnifique crucifix trône au parlement, au cœur du Salon de la race, comme aurait dit Maurice Duplessis). Mais monsieur le Ministre voulait tout de même soulever un émoi là où il n’y en avait pas. Pourquoi cet acharnement auprès d’un patient qui n’est pas malade (pas de racisme du moins) ?


Un autre constat étonnant dans cette non-affaire tient au fait que plus certaines populations vivent en région francophone, sans immigrants, sans menace à sa laïcité-Catholique et sans risque de voir quelque signe de religiosité autre que Chrétiens accrédités, davantage cette population répond aux sollicitations des agitateurs d’opinion, des propagandistes radio, des journalistes machiavéliques, des chroniqueurs télé et des intellectuels dont c’est le métier de nous distraire sur les non-affaires de société.


À contrario, plus la population vit parmi les femmes voilées, les crucifix assortis, les kippas brodées et les turbans emmêlés, plus l’on vit parmi ces gens avenants et différents, aux mille et un usages, confessions, traditions culinaires, culture, et religions, moins cette population est perméable aux conditionneurs d’opinion publique et moins cette population s’inquiète pour son identité et sa laïcité, ne voyant autour d’elle aucun motif de se disputer.


Pourtant le ministre Drainville prétend que la « race-nation » québécoise court au-devant d’une profanation de son identité dite "québécoise" et que sa conscience lui ordonne de sonner le branle-bas de combat de l’État législateur afin de frapper du poids de la loi et du congédiement quiconque porte le turban, la kippa, la croix de Lorraine, le crucifix orthodoxe, le voile ou le Dastar.

Avant qu’il ne soit trop tard haro à la répression zélotes, hypocrites-laïcs contre la puéricultrice de la garderie Le Petit Minois qui «assaille» le petit François (2 ans) de son voile et que sa mère écervelée confie chaque journée à cette femme voilée (sic).


Il faut en convenir, il n’y a aucun péril en la demeure de ce côté-ci de l’Assemblée de la race du moins. Le peuple du Québec fait face, comme des centaines d’autres, à la crise économique systémique. Quantité de québécois sont pauvres, les soupes populaires ne suffisent plus à la demande et les friperies sont bondées de déshérités. L’État québécois ne comble aucunement son déficit gargantuesque. Le dollar est menacé et la guerre risque d’éclater. Pourquoi le gouvernement Marois sort-il soudain ce lapin d’infortune et pourquoi menace-t-il de frapper les employés de l’État d’une autre de ces lois inopportunes ?


La vraie question «chartiste» de Machiavel Drainville

Formulons la question que souhaitait vraiment poser le thuriféraire Machiavel Drainville dans son projet de charte des valeurs d’exclusion québécoises. Sa question allait comme suit : «Acceptez-vous que nous, patrons québécois pure laine, vexions et excluions les ouvriers et les employées immigrantes sous prétexte qu’elles portent des vêtements différents ?».


Que chacun sache que ce ballon d’essai fumeux ne passera pas la rampe politique ni juridique au Canada. Soit l’opposition opportuniste à L’Assemblée nationale rejettera cette proposition bâtarde ; soit que la Cour Suprême du Canda trouvera cette loi « ultra vires », vexatoire et superfétatoire, contrevenant à la Charte des droits et libertés largement suffisante pour assurer la neutralité (en faveur de la bourgeoisie canadienne et québécoise) des institutions publiques au Canada et au Québec.

Mais voilà que c’est exactement le résultat recherché par les marguillers de l’Assemblée nationale péquiste. Imaginez la vague nationaliste chauvine que tous ces crucifiés de la laïcité vexée pourront soulever chez leur électorat québécois francophone, du moins le croyaient-ils, jusqu’à tout récemment.

Encore une fois le «méchant Canada» aurait empêché le pieux Québec de Lionel Groulx et de Maurice Duplessis, et ses politiciens xénophobes, de brimer librement leurs minorités d’immigrés.

Aussitôt du haut de la colline parlementaire Machiavel Drainville se serait écrié : «Vite trottinons marauder les souverainistes pour renégocier la partition des pouvoirs (AANB-1867) et dégager une marge de manœuvre ostentatoire en faveur de la bourgeoisie québécoise afin de la libérer de la tutelle vexatoire des capitalistes «fédéralistes» et comme disait notre ami Duplessis : Ramenons notre butin d’Ottawa». Fin de la citation.

L’ouvrier, le travailleur, l’employé québécois, amérindien, acadien, canadien, quelle que soit son origine ethnique, quelle que soit sa langue ou son pays d’origine n’a rien à gagner dans ce coup fourré où la laïcité de l’État bourgeois n’est aucunement menacée, seul son emploi est menacé. affraid 

Mais rassurez-vous camarades. Un vent de résistance se lève de différents horizons du peuple solidaire pour rejeter ces velléités d’intrusion de l’État policier dans nos vies, dans nos lieux de travail et dans la société en général.


Non à la charte des valeurs xénophobes et vexatoires.
Non à une nouvelle intrusion de l’État dans les affaires de la classe.
Non aux attaques de l’État contre ses employés.




Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 58
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://declin-imperialiste.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum